Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Retour du Conseil Unique d'Alsace

 

 

Halte aux manœuvres !

 

 

 

citoyens en colere 2 copie

 

 

Le site du journal L'Alsace propose ces derniers jours un sondage à la déontologie particulièrement douteuse, dont la réponse est ostensiblement manipulée.

 

A la question "quel découpage des régions souhaiteriez-vous pour l'Alsace", le sondé peut choisir trois réponses :

 

- une région Alsace seule et fusionnée


- une région Alsace-Lorraine


- une région Alsace-Lorraine-Champagne-Ardenne

 

On retrouve ici, avec de grosses ficelles, la rhétorique des pouvoirs locaux en place, et notamment celle de Philippe Richert, président du Conseil régional d'Alsace : ce serait le retour du conseil unique d'Alsace (la fusion des trois collectivités, conseils généraux et du conseil régional, en une seule collectivité) OU BIEN la réforme du gouvernement (plan A ou plan B) ! Pas même une case "sans opinion" pour - à la limite - donner le change ! Quelle grossière manipulation (la seule autre possibilité étant l'incompétence) !

 

Comme si on ne pouvait pas défendre l'idée d'une région Alsace maintenue telle quelle, avec ses deux départements, hérités de la Révolution Française, garants d'une meilleure proximité et d'un meilleur équilibre entre les territoires que cette collectivité unique qui n'a pas convaincu les électeurs lors du referendum du 7 avril 2013 (avec l'abstention invalidante du Bas-Rhin et la claque inattendue du non dans le Haut-Rhin à 55,74%). Si encore nous avions entendu de nouveaux arguments, plus convaincants. Mais non, rien de neuf, toujours le même flou, toujours le même chèque en blanc, sans économie, ni simplification, les raisons de voter "non" restent les mêmes ! Pourquoi faudrait-il absolument céder aux expérimentations institutionnelles des apprentis sorciers de droite comme de gauche ?

 

Si vous faites partie des près de 200 000 citoyens qui avez voté NON l'an passé, ce sondage ne vous permet PAS d'exprimer votre position. Vous êtes rayés de la carte. Rayés du sondage. Allez, du balai. Ce ne sont pas des visages que l'on efface sur des photos, c'est tout un champ des possibles qui disparaît.

 

Quel mépris ! Quel mépris des citoyens et du suffrage universel ! Quelle arrogance de la part d'élites médiatico-politiques qui sont en train de se discréditer purement et simplement, au prix d'une grave crise de légitimité dont le menu des conséquences n'a pas fini de se dérouler...

 

Pourquoi les responsables politiques n'ont-ils pas simplement appelé à la mobilisation contre la réforme territoriale (sans d'ailleurs utiliser des moyens qui se révéleront sans doute illégaux, comme la mise en place de TER à 5€ pour les manifestants) ? Pourquoi tenter aussi grossièrement de faire revenir par la contrainte et par la manipulation ce qui a été démocratiquement rejeté ? Pourquoi aussi ne pas dénoncer la suppression de la condition de référendum pour les modifications territoriales qui se trame dans l'ombre de ladite réforme territoriale ?

 

Ce sont de graves fautes démocratiques.

 

Il faudra en appeler aux urnes. A la légitime colère des citoyens.

 

Et trouver des gardes-fous contre ces profondes dérives d'une presse déjà plongée dans la crise de confiance.

 

Mesdames, messieurs les journalistes qui ne cautionnez pas ces écarts insupportables à la raison, tenez bons ! L'article 9 de la charte de Munich, exposant en 1971 les droits et devoirs des journalistes, est avec vous : "ne jamais confondre le métier de journaliste avec celui du publicitaire ou du propagandiste" !

 

M.L.

 

 

Mise à jour du 11 octobre :


« Vous ne le savez pas , mais vous n’existez pas ! »

 
Invité par le M’Pep Alsace à Strasbourg ce vendredi 10 octobre pour présenter les enjeux de la réforme territoriale, aux côtés de Danielle Goussot, j’ai commencé mon propos en demandant aux quelques dizaines de personnes présentes dans la salle de se prêter à un sondage, en toute bonne foi : « Qui parmi vous est pour une grande région Alsace-Lorraine-Champagne Ardenne ?... Personne ?... Non, vraiment ? Bon... Maintenant qui est pour une grande région Alsace-Lorraine ?... Non, personne non plus ? Soit… Qui est alors pour un Conseil Unique d’Alsace ? Non plus ? Vraiment personne ?!... Eh bien, mesdames et messieurs, vous ne le savez peut-être pas, mais j’ai le triste honneur de vous annoncer que vous n’existez pas. Vous ne comptez pour rien. »
En tout cas selon le sondage mis en ligne sur le site de L’Alsace depuis plusieurs jours et mis en tête de gondole de l’actualité du matin. Quelle violence politique insupportable ! La même d’ailleurs que celle qui s’est exprimée le 22 septembre dernier par les 101 conseillers régionaux et départementaux ayant voté le retour du conseil unique malgré le non du 7 avril dans le Haut-Rhin.


Au même moment, vendredi soir 10 octobre, sur le site du quotidien, avec 23 360 vues, 3 360 internautes s’étaient prononcés sur cette question biaisée : « quel redécoupage souhaitez-vous ? ». Commentaire de la journaliste dans l’édition du samedi 11/10 : « 78% ont choisi l’Alsace unie et fusionnée, 17% l’Alsace-Lorraine et 5% l’Alsace/Lorraine/Champagne-Ardenne ». Notons que cela fait tout de même 85 % des lecteurs qui n’ont pas souhaité tomber dans le piège de ce piètre sondage. Honneur à vous.

 

 

 

citoyens-en-colere-copie.jpg

 

 

 

 

chronologie CUA sommaire-copie-2--> Conseil unique d'Alsace - Le rappel des faits - Chronologie 2010-2014 (25 octobre 2014) - Où l'on pourra se remémorer les faits depuis l'autorisation légale de l'expérimentation institutionnelle en décembre 2010 jusqu'au retour forcé du conseil unique d'Alsace par la fenêtre, après qu'il ait été sorti par la grande porte du référendum.

 

 

amendement senat alsace--> Conseil Unique d'Alsace le retour - L'amendement du Sénat (22 octobre 2014) - Où l'on verra que la campagne de mauvaise foi contre les résultats du 7 avril a des répercussions au Sénat où de nombreux Alsaciens, légitimement hostiles à la grande région Alsace-Lorraine-Champagne Ardenne, sont fait cocus par leurs élus...

 

 

Manifestation 11 octobre copie--> Conseil d'Alsace et réforme territoriale – Manifestation du 11 octobre – Une manifestation en demi-teinte (12 octobre 2014) - Où l'on verra que la manifestation du 11 octobre n'a pas été à la hauteur des espérances, pour avoir soufflé sur les divisions plutôt que sur une volonté de rassemblement.

 

 

Manifestation du 11 octobre Strasbourg 2-->  Tarif spécial - La mascarade du 11 octobre (4 octobre 2014) - Où l'on verra que le Conseil d'Alsace outrepasse ses prérogatives pour soutenir une manifestation à caractère politique en demandant à la SNCF de mettre en place un tarif TER spécial de 5€.

 

 

22 septembre vote des trois conseils alsace--> Vote du 22 septembre 2014 en Alsace : l'orage n'a pas fini de gronder (où l'on verra la trahison des élites à l'égard du suffrage populaire exprimé lors du référendum du 7 avril 2013)

 

Richert retour du conseil d Alsace--> Retour du Conseil Unique d'Alsace - Crise de légitimité et responsabilité politique (18 septembre 2014) - Où l'on verra combien nos élites semblent avoir perdu le sens de la démocratie et de la République. Que l'on ait voté pour ou contre en Alsace lors du referendum du 7 avril 2013, cela doit choquer. Et cela choquera. Les nuages continuent de s'amonceler à l'horizon, et il y a fort à craindre pour l'avenir. Elus, élues, le tonnerre gronde. Que ferez-vous ? Que ferons-nous ?

 

 

collectivite territoriale suppression referendum copie--> Suppression de la condition de referendum et retour du Conseil Unique d'Alsace (29 août 2014) - où l'on apprendra que dans le cadre de la loi sur la fusion des régions un amendement vise à supprimer la condition de referendum pour les fusions et modifications de collectivités territoriales. Et de voir les partisans de la Collectivité unique reprendre du poil de la bête...

 

 

 

 

L'analyse des résultats du  7 avril 2013 :

infographie-les-resultats-du-referendum

 

--> En Alsace, c’est  « non » ! (9 avril 2013) - (où l’on trouvera des éléments d’analyse pour comprendre les résultats du 7 avril 2013 et faire le bilan de la campagne référendaire).

 

 

 

Dix raisons de voter non  en 2013 :


--> schema-referendum_cta.pngDix raisons de voter non : ce projet est une usine à gaz complexe qui, loin de permettre des économies risque bien de nous coûter cher. En participant à l'émiettement institutionnel de la France, il nous affaiblira sans doute plus qu'il nous renforcera. C'est un projet précipité et flou, sans aucune vision d'ensemble, et qui sert de cache-misère politique. Sur fond de crise de confiance généralisée et de fantasmes autonomistes, nos élus risquent de s'enfermer dans une bulle, car la proximité annoncée n'est qu'illusoire. Refusons le chèque en blanc.

 

 

--> Sommaire du blog

Tag(s) : #Alsace

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :